Les magnétos MEA       

Bon nombre de nos Styl'son sont équipées avec les magnétos MEA. La Société des Appareils MEA était située 23, rue des Champs - Elysée, à Gentilly, dans la Seine. L'origine de la société MEA est étonnante (merci Didier Mahistre), la maison mère de cette entreprise est allemande, en effet le sigle signifie Magnet Electrishen Appareil. Avant 1912 il s'agissait de la MA FABRIK MAGNET-ELEKTRISHEN APPAREIL GMBH à Rotebühl-strasse 171, Stutgart. Cette société s'illustrera en équipant avec ses magnétos les avions Flyers des frères Wright. En 1913, elle est devenue l'UNIONWERK MEA GMBH ELEKTROTECHNISCHE FABRIK ISENWERK, Feuerbach, même ville. Elle s'implante en France, après guerre, sous le nom de Société des Appareils MEA, dans la Seine. Pour la marque MEA, le dépôt n'a été enregistré en France que lors de son renouvellement après la Grande guerre. C'est-à-dire que lorsque cette société l'a déposée chez nous pour pénétrer le marché français. Le dépôt allemand par convention n'étant valable que 5 ans elle prit donc effet en 1918. Elle fut donc redéposée le 3 novembre 1923, par la société MEA fabriK magnetelektrapparate GMBH de Stuttgart, au tribunal de commerce de la Seine.

Moins connues aujourd'hui que les autres matériels contemporains, les MEA étaient néanmoins des accessoires populaires et utilisées par bon nombre de constructeurs. Ainsi Peugeot (P107, 108, 109, 110, 105 ainsi que d'autres modèles) et Dresch (MS604), ont fait appel à MEA pour équiper leurs machines. Plus chères que les concurrentes Magnéto France, Morel, les MEA disparaissent de notre marché national au cours des années 30.





Les types de magnétos sont associés à la cylindrée du moteur et l'on trouve pour les motos Styl'son les MEA de la série BO :

- BO pour les 250 (visiblement la plus petite dimension, avec un aimant en fer à cheval "creux".

- BOV pour les 250.

- BOX pour moteurs jusqu'à 350.

- BOR pour moteurs de 500 à 750 cm3





Cet inventaire, incomplet, correspond aux magnétos susceptibles de se trouver sur les Styl'son. On trouve en effet des MEA sur des BMA (Peugeot P50), et sur des motos de petite cylindrée ( MEA type B1, par exemple...)










Cette superbe planche permet de se faire une idée de la constitution d'une  magnéto MEA.


Sur PC touche Ctrl et + pour zoom
Toute cette gamme se déclinait en avance fixe, variable, mono et bicylindre. Voici un autre extrait d'un catalogue d'époque, non daté
.
Type BO 

Type BOV

type BOX

Extrait documentation "Cycles Peugeot, pièces détachées de motocyclettes P105 / P107"

type BOR

Extrait catalogue GAM 1929






Un exemple de MEA type BOV, en effet pour un même type, on rencontre des différences notables : position de la borne haute tension, moulage en alu, forme et dimension de l'aimant...




Le type de la magnéto et la flèche indiquant le sens de rotation.

L'aimant couvre peu l'induit. C'est le défaut des MEA. même restaurées, l'aimantation peut se dégrader rapidement (environ 10 ans pour une BOV). Etincelle jaunâtre et difficultés de démarrage sont les symptômes.







Un autre BOV, la fonderie est différente, la came a reçu un traitement de surface noir, en place du nickel. Dans la même référence BOV, certaines magnétos ont la sortie haute tension sur le coté.



Sur ces 4 photos, une magnéto MEA type MFA.  On remarquera le lettrage différent et  plus ancien. L'avance est fixe, cette magnéto s'adressait fort probablement à des moteurs deux temps : mais quels moteurs et pour quelles motos ? Toute information sera la bienvenue.